HackelBury Fine Art : Provenant d’une collection privée

« J’ai étudié l’histoire à l’université…. pour moi, l’histoire est une grande partie de la collection de photographies…. parce que les images racontent une bonne et intéressante histoire” Le collecteur

Hackel Bury Fine ArtLondres présente l’exposition “Provenant d’une collection privée” Un groupe de photographies acquises par un collectionneur pendant une décennie, célébrant le travail de certains des photographes les plus importants du XXe siècle.

La collection a été acquise sur une décennie à partir de 2000 et révèle le goût et la sensibilité individuels d’un collectionneur – reflétant son intérêt personnel pour l’histoire et la narration visuelle. Les œuvres ont été acquises au fil du temps et ont illustré la relation inestimable entre collectionneur et galerie, fondamentalement basée sur la confiance et le goût. Il cartographie le parcours d’un visiteur à HackelBury en 2000, utilisant une prime de travail pour acheter sa première photographie El Malpais, mai 1997 par David Michael Kennedy. Cet achat, joint à la genèse d’un début de collection, encouragé par les galeristes Sascha Hackel et Marcus Bury, est devenu la genèse d’un début de collection.

“C’est très bien de choisir quelque chose que vous aimez. Mais c’est toujours une bonne idée d’essayer de choisir une œuvre forte qui améliorera la collection. Pour moi, c’était facile parce que Marcus et Sascha m’ont donné de bons conseils sur ce qu’étaient les œuvres fortes ». Le collecteur

Fort des connaissances approfondies de HackelBury en photographie et de sa capacité à identifier des œuvres importantes et représentatives, le collectionneur a ensuite acquis des œuvres majeures de personnages emblématiques. Ces artistes comprenaient Berenice Abbott, Henri Cartier-Bresson, Elliot Erwitt, Frank Horvat, William Klein, Irving Penn, Sebastian Salgado et Doug et Mike Starn. Ce groupe diversifié et révolutionnaire de photographes a consacré sa carrière à capturer l’essence des personnes, des lieux, du temps et de l’histoire qui les ont inspirés.

Seydou Keita et Malik Sidibe nous donnent un aperçu du contexte social et culturel de leur pays d’origine, le Mali, dans des œuvres telles que Sans titre – Belle fille1949/51 par Seydou Keita et

Réveillon de Noël, 1963 par Malik Sidibé. Célèbres pour leurs portraits en studio, ils ont donné vie à un monde peu connu en Occident à l’époque. David Michael Kennedy est célèbre pour ses portraits de musiciens, d’amérindiens et de vastes paysages tandis qu’Alexandre Vitkine a choisi de photographier des paysages industriels et d’explorer la tension entre l’homme et la machinerie.

Irving Penn, Elliott Erwitt, William Klein, Arnold Newman et Frank Horvat sont fascinés par les gens et leurs portraits de personnalités et du monde de la mode nous entraînent dans un monde de glamour et de mystique.

Illustré par des ouvrages tels que Chapeau aux Cinq Roses, Barbara Mullen, Paris, 1956 par Klein, Irving Penn Cécile Beaton, 1958, Arnold Newman Igor Stravinski, New York, 1946 et Elliott Erwitt Marilyn Monroe, New York, 1956.

Henri Cartier-Bresson, Sebastiao Salgado et Berenice Abbott sont des photographes documentaires qui s’intéressent au sort des personnes, à des moments précis ou à des événements historiques reflétés dans des œuvres telles que Derrière la Gare St. Lazar, 1932 par Henri Cartier-Bresson, Place d’échange, New York1934 par Berenice Abbott et Homme Dinka, 2006 de Sebastiao Salgado.

Doug et Mike Starn et Liz Rideal choisissent des natures mortes plus abstraites en utilisant des objets matériels pour évoquer des pensées et des idées.

Allant du portrait et de la photographie de mode, de la photographie de paysage et de rue, du photojournalisme, de la photographie documentaire et abstraite, ces artistes étaient en voyage pour découvrir le potentiel de leur médium et la puissance de leur sujet. Ces œuvres sélectionnées « d’une collection privée » nous offrent l’occasion de voir, à travers les yeux d’un collectionneur, une passion pour la photographie et l’héritage d’une galerie.

« Construire une collection d’art est un voyage de découverte – le collectionneur est exposé à l’art au fil du temps et ses propres goûts et intérêts évoluent. Le rôle de la galerie est de construire une relation basée sur la confiance et ma connaissance. Cela permet à la collection de refléter la personnalité et les intérêts du collectionneur. C’est toujours un plaisir d’avoir cette opportunité. Marcus Bury

“Littéralement 95% de ma collection a été achetée à la galerie HackelBury.” Le collecteur

À propos de HackelBury Fine Art : Fondé par Sascha Hackel et Marcus Bury, HackelBury Fine Art traite des œuvres d’art des XXe et XXIe siècles. Fondée en 1998, la galerie londonienne de Launceston Place s’engage à entretenir des relations à long terme avec les artistes et les clients. Il continue d’évoluer et de progresser grâce à un programme en expansion d’expositions de galeries, de projets de musées et d’entreprises d’édition.

Le petit groupe d’artistes avec lequel travaille HackelBury, représente une diversité de pratiques, repoussant les limites de divers médias. Le travail et la pratique de ces artistes englobent les mondes de la photographie, de la peinture, du dessin et de la sculpture. Chaque artiste, qu’il soit émergent ou établi, crée un travail défini par une profondeur de pensée et une approche large et cohérente.

D’une collection privée
28 avril au 4 juin 2022
Hackel Bury Fine Art
4 place Launceston
Londres W8 5RL
www.hackelbury.co.uk

Leave a Comment